Gestion de l'eau

La MRC du Granit profite de l'accomplissement de ces obligations légales pour soutenir sa vision en matière de qualité de l'eau. Pour y arriver, elle travaille de concert avec les différents acteurs du milieu notamment pour l'établissement et l'application d'une règlementation efficace pour la protection des plans d'eau, pour le support aux associations riveraines du territoire, pour la surveillance et la caractérisation des cours d'eau et pour la sensibilisation du milieu. 

Les différents mandats que se donne la MRC visent d'abord à soutenir les municipalités en matière de gestion de l'eau. La MRC accompagne, guide et soutient ses municipalités dans l'accomplissement des responsabilités qui leur sont confiées à l'égard des cours d'eau et des lacs, notamment en matière d'application de la règlementation et de travaux de remise en état.

Consulter la boîte à outils

L'équipe

Patrice Gagné
Responsable de l'aménagement
819 583-0181 poste 115


Rémi Morin
Coordonnateur à la gestion des cours d'eau
819 583-0181 poste 113

Plan régional des milieux humides et hydriques (PRMHH)

Le PRMHH découle de la Loi concernant la conservation des milieux humides et hydriques (LCMHH) en vigueur depuis le 16 juin 2017. L'ensemble des territoires de l'Estrie se sont unis afin d'entamer une démarche de réflexion régionale concertée afin d'identifier les milieux humides et hydriques ayant une valeur inestimable.

À l'issue de cette réflexion, un document de planification qui vise à conserver les milieux humides et hydriques d'intérêt sur le territoire, tout en favorisant un aménagement durable et structurant, sera produit.

Son contenu repose sur un état de situation et sur l'analyse des enjeux de conservation des milieux humides et hydriques et de développement, tant urbain que rural. Le plan comprend une réflexion stratégique, un plan d'action et des mesures de suivi.

L'objectif du plan régional est d'amorcer une réflexion en amont du développement territorial, dès l'étape de la planification. Cela permet d'orienter suffisamment tôt les décisions en matière de conservation et d'utilisation durable des milieux humides et hydriques. Une bonne gestion de ces milieux contribuera à générer des économies et à augmenter l'attractivité du territoire tout en atténuant de multiples problématiques ou en améliorant la qualité du cadre de vie.

Fonds bassin versant

Établit en 2007, le Fonds bassin versant (FBV) de la MRC du Granit provient d'une quote-part générale des municipalités qui se sont unies pour investir dans la protection des cours d'eau à l'échelle régionale. Les sommes du Fonds bassin versant sont disponibles à tous les organismes et associations travaillant pour une meilleure qualité de l'eau de la région. Que ce soit pour des actions sur le terrain, des projets de sensibilisation ou pour des études scientifiques, les promoteurs sont invités à présenter des projets structurants et sociétaires ayant pour but de maintenir ou d'améliorer la qualité de l'eau dans la MRC du Granit.

La date de tombée pour le dépôt des projets est le 1er mars de chaque année. L'objectif de cette date de tombée est de faciliter l'analyse et la comparaison des projets soumis.   

Les rapports des projets financés par le Fonds au cours des dernières années de même que les critères d'admissibilité et la grille d'analyse sont disponibles.

 

Consulter les documents

Journée des Associations riveraines

Depuis 2018, la MRC organise la journée des associations riveraines de son territoire. Cette journée vise le partage de connaissances en matière de protection des cours d'eau et des lacs. Les participants ont l'occasion de développer des liens et des contacts entre eux en plus d'échanger sur des problématiques communes.

Consulter les documents

Campagne régionale de sensibilisation aux plantes exotiques envahissantes

La MRC du Granit a entrepris en 2019, grâce au soutien financier accordé par la Fondation de la Faune et la Fondation Hydro-Québec, un projet de sensibilisation sur deux ans qui s'articule autour de trois volets:

  • la conception de matériel de sensibilisation;
  • le transfert de connaissance
  • l'embauche d'un(e) agent(e) de sensibilisation et d'accompagnement.  

L'objectif du projet est de limiter et contrôler la propagation des plantes exotiques envahissantes dans les sites ciblés. Pour ce faire, le transfert des plus récentes connaissances sur le sujet aux différents acteurs ou groupes d'individus du territoire susceptibles d'en faire la propagation est une des actions privilégiées.  

Consulter la documentation